Excursion sacrée entre Kurama et Kibune

Par Denis Plamondon
Photos par Sandra D’Sylva et Denis Plamondon
*
Se perdre dans la nature au dessus de Kurama

Se perdre dans la nature au dessus de Kurama

*

Si vous voulez profiter au maximum de votre séjour à Kyoto(京都), l’exploration de ses environs pourraît consolider la fabuleuse expérience que l’on attend d’une visite dans la capitale de 1000 ans. À part l’incontournable préfecture de Nara (奈良), reconnue pour  ses célèbres temples Tōdaiji (東大寺) et Hōryū-ji (法 隆寺), trésors de l’humanité qu’ il ne faut surtout pas ignorer, la ville de Kyoto est entourée de plusieurs destinations faciles d’accès. De telles visites vous procureront d’enrichissantes découvertes. La ville de Uji (宇治) cache l’un des plus beaux temples bouddhistes du Japon: le Byodo-In (平等 ). L’éloge lui vient de la finesse de son architecture et de l’élégance de ses formes. Profitez de ce périple pour visiter une fabrique de thé et goutez à la délicatesse du Macha. À la nuit tombée, vous pouvez aussi embarquer sur l’un des bateaux qui partent à la pêche au cormoran munis d’une perche à laquelle on suspend une cage de feu afin de naviguer dans la nuit. À l’ouest de Kyoto, se trouve la petite ville d’Arashiyama (嵐山)et une multitude de temples éparpillés dans une forêt de bamboo. Au nord, le village de Ohara (大原)vous permettra de découvrir le temple Sanzen-In (三千院)et son impressionnant jardin. Mais le secret demeure une petite course en montagne entre Kurama (鞍馬) et Kibune(貴船)

*

Randonnée Kurama-Kibune:

Niô-mon, la porte des gardiens

Niô-mon, la porte des gardiens

*

Je vous propose aujourd’hui une randonnée dans la montagne de Kurama qui se trouve à peine à 12 kilomètres au nord de Kyoto. La compagnie de chemin de fer Eisan opère un petit train à trois wagons qui part de la gare de Demachi-Yanagi et termine son trajet à Kurama-Yama, 30 minutes plus tard. Le village, célèbre aussi pour son festival du feu (鞍馬の火祭り) le 22 octobre, – voir l’article sur le Festival de Feu de Kurama – est encastré au fond d’une gorge que traverse la rivière Kurama-Gawa (鞍馬川). Au retour de votre promenade en forêt, suivez la route qui longe le cours d’eau et profitez de l’un de ses onsen(温泉). Il n’y a rien de plus charmant que de relaxer dans un bain thermal en plein air tout en admirant les arbres célestes qui se dressent dans le flan de la montagne, surtout après les efforts de la marche.

*

Les moines au départ de la randonnée

Les moines au départ de la randonnée

*

Dès que vous sortez de la gare à Kurama, vous vous engagerez dans les escaliers qui vous mènent à la Porte des Gardiens (Niô-mon) 「二王門」. La structure est imposante. Une fois affranchis de votre contribution de quelques centaines de yen, vous emprunterez une longue suite d’escaliers, de sentiers, de ponts et croiserez une multitude de petits hôtels shintos, de temples bouddhistes et des statuts de toutes dimensions. Le chemin zigzague dans la montagne et la nature vous réserve un accueil surprenant avec ses arômes, sa fraîcheur, ses ombres et la curiosité de ses formes. L’aménagement forestier respecte à la lettre l’esthétique japonais: Atteindre l’harmonie tout en évitant de niveler jusqu’à la perfection! Cette randonnée vous donnera en outre l’occasion d’observer d’étranges manifestations de la nature. Entre-autre, l’imposante stature de plusieurs de ses arbres donne à la forêt ses lettres de noblesse.

*

Les charmes de la montée entre Kurama et Kibune

Les charmes de la montée entre Kurama et Kibune

*

Taille impressionnate des arbres entre Kurama et Kibune

Taille impressionnate des arbres entre Kurama et Kibune

*

L'eau de la purification près du Temple de Kurama

L'eau de la purification près du Temple de Kurama

*

Le temple Kurama 「Honden-kondô」 (本殿金堂), situé à mi-chemin du sommet de la montagne, fut fondé en 770 suite à l’illumination de son fondateur, le moine Gantei – (Voir information complète ). La montagne sacrée préserve les trois symboles de l’âme universelle, soient le pouvoir, la lumière et l’amour. Tous les cultes visent à vénérer la manifestation de ces trois éléments dont la Trinité représente la divinité suprême : Sonten (尊天). La Trinité de Sonten se traduit aussi par les concepts suivants:  L’âme de la vie, l’âme suprême de l’univers et l’activité de l’âme. Après 1239 ans d’histoire, on ne s’étonne plus de trouver autant de reliques du passé religieux à cet endroit alors que la dimension sacrée du lieu explique l’aspect intact de sa nature.

*

La montée entre les temples de Kurama à Kibune

La montée entre les temples de Kurama à Kibune

*

Plus on monte, plus le panorama s’ouvre jusqu’à ce que l’on atteigne le Honden Kondô. Sa terrasse alors offre un spectacle magnifique sur la vallée. L’originalité des objets religieux vaut le déplacement.

*

Le pavillon adjaçant avec ses espaces ouverts près du temple kurama

Le pavillon adjaçant avec ses espaces ouverts près du temple kurama

*

Le cône de pierres fines près du temple Kurama

Le cône de pierres fines près du temple Kurama

*

Si vous ne voulez pas marcher cette longue partie sinueuse, une autre option s’ouvre à vous. Grâce au funiculaire situé à la base, près de la Porte des Gardiens, il est possible d’accéder directement à la Pagode Tahô-tô (多宝塔)quelques mètres à peine au dessous du temple de Kurama. Un peu plus haut, vous pouvez vous arrêter un moment au musée dont la collection est voué à l’environnement. Il existe même un étage contenant des reliques au fort contenu historique pour Kurama.

Que ce soit les racines qui s’étalent au dessus du sol, les temples au bois naturel comme le Sôjo ga dani Fudô-dô (僧正が谷不動堂) ou Maô-Den (魔王殿) qui attireront votre regard inquisiteur ou encore la forme en lambeaux de l’écorce des arbres, cette promenade dans la montagne sacrée ne vous laissera guère indifférent.

*
Une pause près d'un lieu sacré: le Sôjô ga dani Fudô-dô

Une pause près d'un lieu sacré: le Sôjô ga dani Fudô-dô

*
Lieu de culte en montagne: Maô-den

Lieu de culte en montagne: Maô-den

*
Racines en surface Randonnée Kurama-Kibune

Racines en surface Randonnée Kurama-Kibune

*
Sôjô ga dani Fudô-dô

Okuno-In Maô-den

*
Étrangeté de la nature. un arbre s'habille d'un châle

Étrangeté de la nature. un arbre s'habille d'un châle

*

Au cours de votre descente vers Kibune, vous souhaiterez peut-être refaire le chemin inverse. Le joli village de Kibune continuera de vous épanouir par l’authenticité des ses restaurants, l’ordonnancement de ses commerces et la simplicité de ses maisons. Les piétons et les voitures qui circulent dans les deux sens se partagent l’unique rue étroite, car le village est coincé entre la petite rivière et l’autre versant de la montagne. Au cours des longs mois d’été, on installe des planchers temporaires (Yuka / 床) au dessus de la rivière afin de créer de l’espace pour des restaurants.

*

Manger sur une terrace au desus de la rivière à Kibune

Manger sur une terrace au desus de la rivière à Kibune

*

Profitez-en pour vous restaurez et commandez le Shabushabu (しゃぶしゃぶ), une sorte de pot au feu que l’on prépare devant vous et que vous mangerez au son de l’eau qui gicle entre les pierres de la rivière.

*

Serving ShabuShabu in Kibune sr le "yuka" au sessus de la rivière

Serving ShabuShabu in Kibune sr le "yuka" au sessus de la rivière

*

Si vous voulez laisser un commentaire, veillez retournez au début de cet article et cliquez le lien “Comment”. Vos impressions seront appréciées.